Nombre total de pages vues

lundi 28 juillet 2014

Mon neveu m'a baisée

Mon neveu, don le fils de mon frère m'a baisée il y a au moins un vingtaine d'années de cela. Cette histoire est personnelle et je ne sais si je dois en être fière,en être honteuse ou tout simplement l'accepter sans culpabiliser, après tout ce temps j'y pense encore parfois. J'avais alors trente-huit ans et je venais juste de me faire larguer par mon mari un peu plus âgé que moi à qui la petite voisine avait tourné la tête, de plus je venais aussi de perdre mon emploi. J'étais dans une période des plus sombres de ma vie et mon frère aîné, donc le père de ce neveu en question m'avait invitée pour les dix-huit ans de ce dernier, nous étions au moins quarante à la fête. Je remarquais depuis longtemps que Fabrice, mon neveu, me matait avec envie, essayait de voir mes seins ou ma culotte quand je me baissais mais je me disais que c'était de son âge. Et puis il y a eu ce fameux slow où tout le monde a dansé et ou il m'a attrapée par le bras et m'a collée contre lui, les invité étaient assez alcoolisés et personne ne voyait rien. Je sentis alors sur mon estomac une grosseur dure qui ne me trompa pas, c'était son pénis en forte érection qu'il frottait sur moi. Il osa me dire qu'il avait envie de moi, qu'il n'en pouvait plus, qu'il me voulait, qu'il m'aimait, enfin ! Il avait un peu bu aussi. Je ne sais pas pourquoi mais j'avais envie de lui, une envie que l'on ne peut contenir et je lui fixais rendez-vous chez moi pour le lendemain, pensant ne jamais le voir. Et pourtant, à l'heure dite, il vint sonner à ma porte, tout penaud et me demanda de rentrer. Je le fis s'asseoir et on discuta un peu quand soudain il me demanda la permission de m'embrasser. Alors je me laisse aller totalement et il me roule une pelle douce et attentionnée comme je n'avais pas eu depuis longtemps. Je descends la braguette de son jean et je découvre une verge digne d'un cheval de course, longue, grosse et à l'oblique, dure comme la pierre. Je la prends en mains, je la décalotte et voilà qu'il éjacule des jets de sperme fulgurants. Il s'excuse et me dit qu'il n'a jamais fait ça et qu'il tient à ce que je le dépucelle moi et pas une autre. Un fois ses testicules vidés, nous allions enfin pouvoir baiser convenablement. Je lui taille une bonne pipe délicate, je lui offre ma chatte à sucer, ensuite il s'allonge sur moi et me pénètre en poussant de gros gémissements de bonheur, que c'est bon mais que s'est bon dit-il, je n'aurais jamais cru. Bien entendu il éjacula au bout de trois minutes et je ne jouis pas. Notre relation a duré six mois, le temps que je lui apprenne à bien baiser, en fait. Et puis j'ai retrouvé un mec et lui une copine, nous avons mis fin, d'un commun accord à notre aventure secrète. L'expérience est magnifique mais à savoir si elle est saine, à l'époque je ne me suis pas trop posée la question. La vidéo que je vous présente ici n'est pas la mienne bien sûr mais elle reflète assez bien l'ambiance entre une femme mûre et un jeune.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de laisser vos commentaires et suggestions sans ajouter de liens ou de publicités